Définir un plan d’action pour mieux économiser son énergie 3/4

- - -
KSB Sonolyzer

Découvrez la suite de notre série sur les économies d’énergie avec cette semaine les conseils 5 et 6.

Conseil n°5: Utilisez les outils à votre disposition

En surveillant le bruit d’un moteur asynchrone à vitesse fixe, l’application gratuite KSB Sonolyzer® peut déterminer si le point de fonctionnement se situe dans la plage de charge partielle et si des économies potentielles sont possibles. D’autres mesures doivent alors être effectuées dans les cas où les perspectives d’économies d’énergie semblent prometteuses. L’application est disponible gratuitement au téléchargement sur le site Web de KSB. Une fois que les sources potentielles ont été identifiées, des capteurs de pression intelligents tels que le PumpMeter de KSB déterminent le point de fonctionnement, fournissant ainsi des chiffres fiables pour le potentiel d’optimisation réel. PumpMeter mesure la différence de pression entre l’aspiration et le refoulement d’une pompe centrifuge. Le point de fonctionnement est affiché sur l’instrument de mesure sous forme de courbe caractéristique et peut être immédiatement analysé. Le profil de charge, obtenu sous forme d’histogramme, peut être stocké pendant dix ans et téléchargeable à tout moment via un logiciel. Sur la base de ces données, l’efficacité économique des mesures d’optimisation peut être déterminée rapidement et facilement. Et c’est la base de toute décision d’investissement. Après la mise en œuvre de mesures d’économie d’énergie, PumpMeter permet de surveiller et d’optimiser en permanence le fonctionnement de la pompe.

L’application gratuite KSB Sonolyzer® contrôle le point de fonctionnement de la pompe et identifie ainsi les économies d’énergie potentielles.

Conseil n° 6 : Elargissez le champ d’observation

Après l’examen des pompes, élargissez le champ et regardez le réseau hydraulique dans son ensemble. C’est souvent là que vous pourrez trouver les meilleures opportunités d’économies d’énergie. Posez-vous des questions sur le réseau : est-ce que la pompe et son mode de fonctionnement sont en adéquation avec le besoin de l’installation ? La pompe fonctionne-t-elle de manière continue ou occasionnellement ? Un thermostat a-t-il été installé dans le passé et ensuite supprimé ? La pompe est-elle pilotée par le système de gestion de la chaudière ?  La pompe a-t-elle été basculée d’un fonctionnement automatique à manuel à certains moments dans le passé ? Quand la dernière maintenance a-t-elle eu lieu ? Les informations récoltées permettront d’élaborer à un plan d’actions fiable.

La fin de notre série sur les économies d’énergie la semaine prochaine.