Pourquoi remplir les châssis des groupes motopompes avec du béton?

Le bétonnage des châssis

Les interventions de service pour défaut de châssis ne sont pas rares. Sylvain Jondot, superviseur service Clients Sud – Est, nous donne quelques clés importantes issues de l’expérience des équipes SAV de KSB, une recommandation bien utile pour les éviter.

 

Comment sont constitués les groupes motopompes ?

Sylvain Jondot, superviseur service Clients Sud – Est

Sylvain Jondot, superviseur service Clients Sud – Est

Un groupe motopompe est constitué de deux éléments : un moteur électrique ou thermique, une pompe hydraulique et un châssis support. Plusieurs équipements électroniques peuvent être associés comme un variateur de vitesse et un capteur de pression ou débit afin d’assurer la régulation de la pression, du débit et de réaliser des économies d’énergie.

Pourquoi remplir les châssis pour l’installation des groupes motopompes avec du béton ?

Cela permet de rigidifier le châssis pour résister aux déformations et contraintes exercées par le groupe motopompe pendant les différentes phases de fonctionnement. Il s’agit également d’augmenter l’effet massique de façon significative pour déplacer le centre de gravité de l’ensemble motopompe vers le sol. Les vibrations et les résonances liées au fonctionnement n’impactent plus directement la mécanique mais sont absorbées sous l’effet de masse. C’est un élément permettant d’augmenter la durée de vie.

Il est impératif de caler les châssis des installations de groupes motopompes afin de garantir leur bon fonctionnement à partir d’une certaine taille qui selon le modèle est indiquée dans la notice technique du constructeur.

Comment bien préparer le châssis ?

L’installation du châssis doit prendre place sur une surface préparée et nettoyée en prêtant attention à l’emplacement et la profondeur des réservations pour les boulons d’ancrage.

Il est impératif de caler les châssis des installations de groupes motopompes afin de le mettre parfaitement de niveau. Le professionnel utilisera un béton sans retrait (selon norme EN 206-1). Il est indispensable de respecter ces règles pour la bonne installation du matériel.

En quoi consiste le lignage et quel est son importance dans l’installation ?

Le lignage est l’opération qui consiste à mettre face à face le bout d’arbre moteur et le bout d’arbre pompe sur deux plans, l’un horizontal et l’autre vertical, et à mettre en place la pièce d’accouplement. L’opération est réalisée de préférence avec un outil de lignage au laser. La bonne qualité du lignage est un prérequis pour le bon entraînement du groupe motopompe. Il est vraiment impératif que le châssis soit plat.

Quels sont les risques d’une installation sans châssis bétonné ?

Ils existent plusieurs risques liés à un châssis non rempli. Une assise sans béton ne pourra pas encaisser les vibrations et les déformations provoquées par le groupe motopompe qui se répercuteront sur les organes d’entraînement, engendreront des désalignements, généreront des phénomènes vibratoires, du bruit. Il y aura non seulement des conséquences sur la surface d’installation mais aussi sur le matériel. Le remplissage du châssis avec du béton évite l’usure prématurée et augmente la durée de vie du groupe motopompe.

Ci-dessous un exemple d’intervention pour défaut de fixation d’un châssis non rempli de béton sur une installation neuve.

Cette courbe a été générée par par notre équipement KSB Guard installé sur le groupe motopompe.  Elle montre les vibrations avant et après correction de ce défaut. 

Graphique de vibrations des groupes motopompes