Bien cibler et utiliser vos pompes pour économiser votre énergie 2/4

- -
Economie d'énergie : le choix des pompes

Découvrez cette semaine la suite de notre série sur les certificats d’économie d’énergie. 

Conseil n°3: Ciblez les pompes de taille moyenne

Faites un tour dans votre usine ou bâtiment. Vérifier les pompes utilisées pour le chauffage, la climatisation, l’approvisionnement en eau et les autres procédés. Ne faites plus attention à l’année de construction de la pompe, mais concentrez-vous plutôt sur le mode de régulation (par exemple pompe pilotée à la demande avec variateur de vitesse) et la puissance nominale du moteur. Lisez les plaques du moteur. Nous recommandons de lister toutes les pompes.

Ignorez les pompes dont la puissance moteur est inférieure à 1 kilowatt. Elles peuvent permettre de faire de potentielles économies, mais cet effort n’est justifié que si des centaines de pompes de cette puissance sont installées. Les pompes dont la puissance est supérieure à 100 kilowatts peuvent également être ignorées puisque l’on peut s’attendre à ce que le réseau ait déjà été optimisé en termes d’efficacité énergétique. Si vous n’êtes pas sûrs, vous pouvez consulter les experts exploitation sur site.

Notre recommandation KSB : concentrez-vous sur les pompes dont la puissance est comprise entre environ 3 et 50 kilowatts. Les optimisations de cette catégorie sont faciles à mettre en œuvre et vous obtiendrez des offres comparatives d’optimisation rapidement. Dans le même temps, il est plus aisé d’obtenir l’approbation de l’investissement nécessaire car le périmètre est restreint. 

Le potentiel d’économies pouvant varier, il est nécessaire de prioriser les mesures à mettre en œuvre.

Conseil n° 4 : Priorisez le fonctionnement continu

Nous vous recommandons d’accorder une attention particulière aux pompes qui fonctionnent en continu car les économies réalisées augmentent avec l’augmentation du nombre d’heures de fonctionnement. Prenez soin de répéter les visites d’inspection des usines la nuit, le week-end ou en dehors des heures de production. A ces moments lorsque le moteur d’une pompe est chaud – et surtout s’il fait beaucoup de bruit – vous saurez que vous avez identifié un candidat prometteur à inscrire à votre projet d’économie. Si le câble d’alimentation du moteur est devenu jaune ou cassant à cause de la chaleur, le fonctionnement inefficace est confirmé. L’absence de variateur de fréquence sur la pompe ou dans l’armoire de commande renforce enfin votre première intuition.

Notez les premiers succès au début de la mise en place de vos projets d’économies d’énergie est très important. Faire de ces initiatives les porte-drapeaux de votre transformation énergétique est susceptible d’impulser d’autres projets et de montrer la progression de vos expériences.