Les pompes alimentaires de chaudière #2 : Comment fonctionnent-elles ?

pompe HGC

Comment fonctionnent les chaudières ? Quelle est le rôle des pompes alimentaires de chaudière dans ces process ? Découvrez la deuxième partie de notre série sur les pompes alimentaires de chaudière.

 

Il existe plusieurs gammes de pompes alimentaires de chaudière dans le programme KSB. Il s’agit toujours de pompes centrifuges. Le choix de la pompe qui convient à l’installation est déterminé par les besoins de l’installation. Ainsi, les pompes HGM, HGC, HGD ou CHT sont conçues pour les installations nécessitant une grande puissance comme les Unités de Valorisation Energétique.

Les pompes Multitec et Movitec sont quant à elles généralement utilisées dans des installations industrielles de moyenne puissance, elles ne nécessitent pas de refroidissement extérieur.

Les principales caractéristiques des pompes alimentaires de chaudière :

Multitec : pour température jusqu’à 105°C voire 110°C, HMT jusqu’à 550m et débit maxi environ 100m3/h

HGM (aspiration axiale)

Limité à 1300m de HMT à Q=0 m3/h

Pas de refroidissement nécessaire si T°C < 140°C, sinon, Refroidissement par air

Fiable, compacte avec une maintenance aisée et des coûts faibles

Economies de coûts d’ingénieries et d’installation

HGM CATALOGUE

Gamme Pompe HG (HGC, HGI) :

Pompe double palier

Débit jusqu’à 1450m3/h

HMT jusqu’à 4000m

Température jusqu’à 200°C.

HGB

Comment fonctionnent les pompes alimentaires de chaudière ?

Les chaudières industrielles sont de deux types : les chaudières à tubes de fumées et les chaudières à tubes d’eau, ces deux types peuvent être équipées de pompes alimentaires KSB.

Dans les chaudières à tubes de fumée, la flamme et les fumées de la source de chaleur circulent du brûleur jusqu’à la cheminée dans un faisceau de tubes immergés dans le corps de la chaudière. La vapeur est produite dans la partie supérieure du ballon chaudière.

A l’inverse dans les chaudières à tubes d’eau, l’eau circule dans des tubes. Ces tubes sont chauffés par une source de chaleur et sa fumée éventuelle. Les tubes sont alimentés par deux ballons d’eau : un ballon distributeur en bas et un ballon collecteur en haut. La vapeur est produite dans le ballon collecteur haut.

Les sources de chaleur pour chauffer l’eau sont multiples (combustion du bois, du fioul, biomasse…). La vapeur dégagée est récupérée pour le process.

Les pompes alimentaires servent à remplir la chaudière en eau. Elles l’aspirent à partir d’un réservoir (bâche alimentaire) pour l’injecter dans la chaudière. Les pompes permettent ainsi de conserver le niveau d’eau et la température nécessaire au bon fonctionnement de l’installation.

Généralement, des pompes de secours sont installées pour garantir la continuité de l’activité de la chaudière en cas de panne.

Y-a-t-il un élément particulier à prendre en compte pour le bon fonctionnement de l’installation ?

Température, débit et pression nous orientent sur une gamme de pompes. Ensuite, une sélection plus fine est réalisée en fonction de ces paramètres et du NPSH (Net Positive Suction Head) disponible de l’installation.

Quelles autres pompes sont utilisées dans les chaudières ?

Le rendement de la chaudière et la qualité de la vapeur sont deux objectifs recherchés.

Dans une chaudière à tube d’eau, afin optimiser son rendement, on utilise aussi des pompes de brassage pour homogénéiser la température entre le haut et le bas de la chaudière. Ce sont les pompes RPH ou HPH. Il faut savoir que les eaux sont très chaudes et dépassent systématiquement les 100°C.

Des pompes sont ensuite nécessaires pour la surchauffe et la désurchauffe qui vont permettre de maîtriser la qualité de la vapeur. C’est le rôle des pompes.

HGB

Enfin la récupération des condensats contribue à augmenter le rendement de la chaudière. Pour ces fluides particuliers on utilise des pompes Multitec ou MegaCPK.

Et pour assurer le fonctionnement complet de la chaudière, d’autres pompes vont prendre en charge les utilités : réseau de refroidissement, de recyclage des eaux usées, pompes de transfert…