Dessine-moi un robinet

- -
Pascal Vinzio, expert KSB

KSB … concepteur et producteur de pompes et de robinets … mais de quoi parle-t-on ? Après les pompes, Pascal Vinzio nous parle cette fois-ci des robinets.

 

Et le robinet alors ?

Quand la pompe met en mouvement un fluide, le robinet est là pour le stopper (fermer ou ouvrir un circuit) ou le laisser passer plus ou moins facilement (réguler le débit ou la pression dans le circuit) … partout où il y a une pompe, il y a plusieurs robinets sur le même circuitKSB maîtrise pompes et robinets, c’est malin !

Un robinet industriel est trop souvent considéré comme un produit accessoire de l’installation alors qu’il joue un rôle essentiel en association avec la pompe, même si certains s’étonneront du paradoxe de mettre un fluide en mouvement pour le stopper ou le freiner ensuite.

Les robinets servent à isoler la pompe sur le circuit (on le ferme au besoin en amont et en aval pour pouvoir intervenir sur la pompe). Quand c’est un clapet anti-retour, il permet de maintenir la colonne de fluide dans le tuyau lorsque la pompe est arrêtée afin que le pompage redémarre instantanément quand on la relance. Lorsque la pompe tourne à une vitesse fixe et fournit donc un débit, le robinet permet de régler ce débit. L’un ne peut pas se passer de l’autre et en les faisant travailler intelligemment ensemble, ils peuvent réellement permettre d’optimiser l’installation en termes d’usage et de consommation d’énergie.

Mais doit-on dire robinet ou vanne ? En fait, les normes utilisent le terme robinet (valves en anglais) mais dans la pratique c’est celui de vanne qui est plus couramment utilisé (il existe d’ailleurs réellement des robinets-vannes !).

 

Comment comprendre le principe ?

Quand vous mettez votre pouce en bout de votre tuyau d’arrosage de jardin et que vous le déplacez en laissant passer plus ou moins l’eau, vous simulez un robinet de réglage. Mais vous aurez peut-être du mal à boucher complètement le passage ! En milieu industriel le fluide peut être acide ou chargé (contenant du sable par exemple) le robinet doit assurer sa fonction dans un environnement particulièrement agressif. Pour cela on veille à ce que les matériaux de votre robinet (comme ceux de votre pompe) soient compatibles avec ce qui passe dans le tuyau (fluide, température, pression).

Comme pour les pompes, il y a plusieurs conceptions de robinets : robinet à soupape, à opercule, à papillon, à boule ou boisseau sphérique, à membrane, … KSB les maîtrise pour la plupart. Les robinets sanitaires, ceux de votre salle de bain par exemple,  même si certains principes sont les mêmes, les tailles, les formes, les matériaux, les tenues à la pression, … sont très différents des robinets industriels.

Voilà quelques membres de la famille :

Robinet à opercule

A opercule
Robinet à soupape

A soupape

 

 

Robinet à papillon

A papillon

Robinet à membrane

A membrane

Là encore, chacun a ses avantages et ses limites et tous les maîtriser permet de proposer la meilleure solution au besoin de l’application du client.

Les notions de régulation sont importantes autant pour les pompes, grâce à la variation de la vitesse, que pour les robinets. L’objectif recherché est équivalent : l’adaptation du débit ou de la pression au point d’utilisation. Ce sont les caractéristiques du circuit qui dicteront le choix de la meilleure solution.

Et si vous avez un doute, le mieux est encore de vous adresser à un expert, contactez KSB !