Comment faire des économies d’énergie (et financières) avec mon installation de pompage ?

- -
économies d'énergie KSB

Les pompes sont des consommateurs cachés d’énergie importants et nous en avons peu conscience. Comment mieux contrôler les dépenses énergétiques de ses équipements de pompage ? Réponse avec Frederic Navarro, responsable du marché industrie pour l’Europe de l’Ouest chez KSB.

Quels sont les problèmes courants qui empêchent de réaliser des économies d’énergie ?   

Chez soi, on dispose de plusieurs appareils électriques et électroniques : frigo, télévision, machine à laver, chauffage …. Savez-vous quel est celui qui consomme le plus ? Difficile de répondre car nous réglons nos factures en fonction d’un seul compteur électrique. Nous ne questionnons pas vraiment les consommations par sources et c’est un peu la même chose pour les industriels. Pourtant nous nous rendons compte à travers diverses études que les pompes sont très souvent des grosses consommatrices de courant. De plus, la pompe étant un équipement fiable et durable, on a tendance à ne pas beaucoup y penser, et ainsi on ne se rend pas compte de la consommation importante en énergie qu’elle demande.

La raison principale pour expliquer ces consommations d’énergie importantes ? Le surdimensionnement des pompes. Pourtant selon le proverbe « qui peut le plus, peut le moins » mais avec les pompes, ce n’est pas du tout le cas ! 

En effet, il est important de choisir une pompe selon les bonnes caractéristiques et les besoins de performance. Par sécurité, on a tendance à prendre des pompes dont les caractéristiques vont au-delà des besoins.  Mais cela a un effet pervers sur l’équipement de pompage : quand elle est surdimensionnée, la pompe perd en efficacité et en fiabilité. On peut, par exemple, passer d’une pompe à 70% de rendement à seulement 40% dans ce type de cas de figure (sous-charge). Et cela s’applique également au moteur : quand la charge théorique n’est pas respecté, il perd en efficacité.

La méthode de réduction de débit d’une pompe surdimensionnée est souvent au travers d’une vanne bridée au refoulement qui est une méthode très énergivore. Prenons l’exemple d’une voiture : si on freine en gardant le pied sur l’accélérateur, on sollicite plus le moteur que vraiment nécessaire.

Autre facteur de consommation d’énergie : l’ancienneté des parcs installés. En effet, avec l’usure un parc installé ancien aura tendance à consommer plus d’énergie.

Comment faire pour mieux maîtriser le fonctionnement de son installation de pompage ?

Il faut savoir que la durée de vie d’une pompe peut aller au-delà de 20 ans. L’achat d’une pompe est donc un investissement sur le long terme et la valeur d’achat ne représente que environ 15% du coût global sur sa durée de vie. En effet, les coûts en maintenance et en énergie sont les postes de dépenses les plus importants.

Lorsque l’on se rend compte que son système de pompage a un mauvais rendement après un audit, on peut alors appliquer diverses méthodologies pour réaliser des économies d’énergie : changer la pompe pour une taille adaptée au besoin réel, ou encore ajouter un mode régulation optimisé avec un variateur de fréquence.

A quoi sert un variateur de fréquence ?

En reprenant l’exemple précédant de la voiture, pour ralentir celle-ci au lieu d’appuyer sur la pédale de frein (la vanne bridée) en même temps que la pédale d’accélérateur (le moteur sur le réseau 50Hz), on peut tout simplement relâcher la pédale d’accélérateur (en réduisant le vitesse du moteur grâce au variateur de fréquence)

On peut également mettre des capteurs comme le PumpMeter, un outil innovant développé par KSB qui analyse le comportement de la pompe.

KSB en tant qu’expert de la fonction pompage vous propose de faire des audits de votre parc. Suite à ces audits et la mise en place des actions nécessaires pour l’optimisation de votre équipement vous gagnez en économie d’énergie mais aussi en fiabilité du matériel : les pannes sont moins récurrentes ce qui vous permet donc de réduire vos coûts de maintenance.

Comment obtenir une subvention CEE « certificat d’économie d’énergie » ?

KSB est en mesure de vous accompagner pour obtenir vos primes CEE pour de l’achat d’un variateur de fréquence ou d’un nouveau groupe de pompage en régulation optimisée, ce qui améliore considérablement votre retour sur investissement. De plus, quand les prix de l’électricité sont en hausse constante, les économies financières seront encore plus importantes dans le futur mais seront aussi importantes pour la préservation de la planète.

Le trio gagnant des économies d’énergie chez KSB (PumpDrive, moteur SupremE et PumpMeter) est éligible aux CEE. Comme pour une centaine de clients qui l’ont déjà fait, contactez nous pour vos projets et nous prendrons en charge toutes les démarches pour l’obtention de votre CEE.